CBSP – Partenariat pour la Conservation de la Biodiversité : Financement durable des Systèmes d’Aires protégées du Bassin du Bassin du Congo - PIMS 3447

CONTACT :

Projet Régional de Financement durable des Aires Protégées du Bassin du Congo: Tél. : (+237) 222 20 08 00 
financeapbassincongo@undp.org

©2018 UNDP Projet Régional de Financement durable des Aires Protégées du Bassin du Congo

(photo principale ©Thomas Breuer) 

PROJET :

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône sociale YouTube

RÉSEAUX SOCIAUX :

Se former sur le financement de la biodiversité grâce à un cours en ligne

Mis à jour : 3 avril 2019



Le capital naturel mondial s’élève à 125 trillions de dollars par an. Ce chiffre est supérieur au produit intérieur brut (PIB) mondial. Les aliments que nous consommons, l’air pur que nous respirons, notre eau, nos médicaments et nos lieux de loisirs dépendent tous de la nature. En un mot, l’humanité tout entière dépend de la nature. Pourtant, nous avons depuis toujours ignoré son importance. Les services rendus par la nature sont menacés par des conflits entre intérêts publics et privés, par des politiques de gouvernance inefficaces, et par un financement insuffisant. Le moment est venu de rentabiliser des solutions financièrement viables et politiquement réalisables.


Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et ses partenaires vous donnent l’occasion d’en apprendre avec son Cours en Ligne Ouvert et Massif sur le Financement de la biodiversité, grâce à un cours gratuit de sept semaines, offert en anglais, français, russe et espagnol.

Le cours se déroule du 15 avril au 31 mai 2019 et vise à former les décideurs et les praticiens de la biodiversité à utiliser le langage des affaires et des finances pour mieux conserver la biodiversité tout en respectant les priorités économiques nationales.


Lien d'inscription : bit.ly/BIOFINMOOCfr Vidéo du cours : http://bit.ly/BIOFIN-MOOC-Trailer




Free online course on Biodiversity Finance – starts 15 April 2019



The world’s natural capital is worth US$125 trillion per year. This number exceeds the global GDP. The food we eat, the clean air we breathe, our water, medicine, and places for recreation all depend on nature. Humanity depends on nature. Yet, we have historically ignored its value. Nature’s services are threatened - by conflicting private and public interests, ineffective policy and governance, and insufficient financing. It’s time to make a business case for financially sound and politically feasible solutions for biodiversity.


UNDP and its partners invite you to learn how to do just that in our upcoming Massive Online Open Course on Biodiversity Finance, a free seven-week course, offered in English, Spanish French and Russian. This course will teach participants how to assess the policy, institutional, and economic context for biodiversity finance; conduct a financial needs assessment to achieve a country’s biodiversity goals; and develop a biodiversity finance plan for most suitable finance solutions.


The course runs from 15 April through 31 May 2019 and is designed to train biodiversity policymakers and practitioners to use the language of business and finance to better conserve biodiversity while delivering on national economic priorities.

Registration link: http://bit.ly/BIOFINMOOC-register Course trailer: http://bit.ly/BIOFIN-MOOC-Trailer