CBSP – Partenariat pour la Conservation de la Biodiversité : Financement durable des Systèmes d’Aires protégées du Bassin du Bassin du Congo - PIMS 3447

CONTACT :

Projet Régional de Financement durable des Aires Protégées du Bassin du Congo: Tél. : (+237) 222 20 08 00 
financeapbassincongo@undp.org

©2018 UNDP Projet Régional de Financement durable des Aires Protégées du Bassin du Congo

(photo principale ©Thomas Breuer) 

PROJET :

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône sociale YouTube

RÉSEAUX SOCIAUX :

Ensemble pour la Conservation de la Biodiversité : le projet régional rencontre l’OCFSA

Mis à jour : 4 avril 2019



Le Projet Régional de Financement durable des Aires Protégées du Bassin du Congo a rencontré l’Organisation pour la Conservation de la faune sauvage en Afrique (OSCFA) à Yaoundé au Cameroun le 13 mars 2019. Cette rencontre entre les deux équipes s’est déroulée dans la salle de Conférence de l'OCFSA au siège de l’organisation sis à NGOUSSO. Durant cette concertation les deux équipes ont échangé sur leur programme respectif visant les efforts de conservation de la Biodiversité et plus spécifiquement de la Faune sauvage. Ces échanges ont permis d’une part de comprendre la mission de l'OCFSA à travers une présentation et analyse de la Note d’information et du Plan Stratégique de cette dernière, et d'autre part, cette rencontre a également donner l’opportunité à l’équipe du Projet régional de présenter l’objectif ultime de ce projet ainsi que ses 3 résultats interconnectés à atteindre d’ici à la fin des 5 années de sa mise en œuvre. Grâce à cette séance d’échanges et de travail, les deux parties ont identifié de potentielles pistes pour une future collaboration dans un avenir proche.


L’OCFSA, est une Institution intergouvernementale de coopération et de concertation en matière de conservation de la faune sauvage. Elle a été créée le 23 décembre 1983 à Bangui en République Centrafricaine avec, comme pays membres : le Cameroun, le Congo, le Gabon, la RCA, le Soudan et le Tchad. L’OCFSA a pour mandat de préserver la faune sauvage également, elle est un catalyseur et un facilitateur de la mise en œuvre des politiques de gestion de valorisation et de protection des ressources fauniques dans les aires protégées et les zones transfrontalières.


Comme les animaux sauvages n’ont pas de frontière, la criminalité faunique également n’a pas de démarcation terrestre. L'OCFSA a été créé pour répondre à la problématique de la conservation et gestion stratégique de la faune sauvage dans la sous-région au Cameroun, au Congo, au Gabon, en RCA, au Soudan et au Tchad : la lutte contre le braconnage national et international, la bonne gouvernance dans les aires protégées, etc.


Le projet régional « CBSP - Partenariat pour la conservation de la biodiversité : Financement durable des systèmes d'Aires Protégées dans le bassin du Congo - PIMS3447 » a pour objectif de mettre en place des solutions financières durables, en vue de la préservation de la biodiversité dans les Aires Protégées des six pays du Bassin du Congo au Cameroun, au Gabon, en Guinée Équatoriale, en République Centrafricaine, en République du Congo et en République Démocratique du Congo: Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un partenariat sous-régional entre ces pays en vue de fédérer ensemble les efforts pour conserver et gérer durablement les ressources de la Biodiversité ainsi que les écosystèmes associés.


L’OCFSA et le Programme régional travaillant sur la thématique de la conservation de la biodiversité, de nombreuses pistes potentielles de synergies d’action ont été identifiées lors des échanges entre les deux parties. Leurs zones d’intervention présentent aussi un recoupement intéressant. Une analyse approfondie du plan stratégique intérimaire de l’OCFSA a permis de faire le point sur les axes prioritaires qui pourront constituer les axes de collaboration entre l’OCFSA et le Projet régional CBSP.


Le Dr Ibrahim Linjouom, Secrétaire Permanent de l’OCFSA, s’est félicité de l’organisation de cette rencontre qui a été une réussite et de ce premier contact très édifiant. La Dre Aline MALIBANGAR, Coordinatrice régionale du Programme s’est réjouie de cet échange : « Nous sommes très heureux d’avoir rencontré l’équipe de l’OCFSA. Cette première rencontre a été très fructueuse et nous a permis d’identifier de nombreux axes de collaboration. Il est crucial d’être innovant et de créer des synergies pour mieux conserver la biodiversité du Bassin du Congo. »