CBSP – Partenariat pour la Conservation de la Biodiversité : Financement durable des Systèmes d’Aires protégées du Bassin du Bassin du Congo - PIMS 3447

CONTACT :

Projet Régional de Financement durable des Aires Protégées du Bassin du Congo: Tél. : (+237) 222 20 08 00 
financeapbassincongo@undp.org

©2018 UNDP Projet Régional de Financement durable des Aires Protégées du Bassin du Congo

(photo principale ©Thomas Breuer) 

PROJET :

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône sociale YouTube

RÉSEAUX SOCIAUX :

Célébrons l'invisible : notre indispensable Nature


Cet article a été publié par Jamison Ervin, Manager, Programme Global sur la Nature pour le Développement au PNUD sur le site du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)


Beaucoup d'entre vous le savent peut-être, mais on estime qu'en 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans l'océan. Cependant, cette statistique ne représente que la partie immergée de l'iceberg... Les microplastiques sont un problème beaucoup plus insidieux : 83% de l'eau du robinet, 73% des poissons de l'Atlantique Nord-Ouest et 29% de toutes les particules en suspension dans l'air contiennent des microfibres de plastique provenant par exemple de nos vêtements synthétiques, des pneus de nos voitures, ou encore de la peinture routière.


La nature a beau jouer un rôle invisible à l'échelle des économies nationales et globales, elle joue tout de même un rôle primordial dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD). Que ce soit pour l'Objectif 6 sur l'accès à l'eau - trois personnes sur quatre dépendent des forêts pour leur eau potable -; pour l'Objectif 8 sur le travail - cinq personnes sur sept dépendent de la pêche, des forêts ou de l'agriculture pour leurs moyens de subsistance -; ou encore pour l'Objectif 13 sur le changement climatique, des solutions peuvent être trouvées dans la nature.


C'est pourquoi notre équipe du programme Nature for Development s'efforce de rendre visible le rôle indispensable de la nature. Nous procédons de trois manières.


Premièrement, notre Prix Équateur récompense tous les deux ans des initiatives locales, axées sur la nature. Deuxièmement, en collaboration avec ONU Environnement et la Convention sur la diversité biologique, nous aidons 140 pays à produire un rapport sur le statut national de la biodiversité. Et, troisièmement, nous accueillons la Déclaration de New York sur les forêts, une plate-forme mondiale visant à accroître la visibilité des efforts déployés par les entreprises, les gouvernements, les institutions financières et les communautés pour mettre fin à la déforestation et réhabiliter les forêts.

Cette année, nous innovons. Pour aider à rendre plus visibles la nature et les personnes du monde entier qui soutiennent et valorisent la nature, nous avons lancé une campagne intitulée « Je suis pour la nature ». Vous pouvez nous aider en choisissant votre défi sur www.natureforlife.world :


  • Partagez votre profil sur les médias sociaux en utilisant #JeSuisPourLaNature.

  • Montrez votre soutien pour les espèces en voie de disparition en créant et en partageant un profil WildForLife.

  • Essayez un dîner végétarien et publiez des photos de votre #LundiSansViande

  • Assurez-vous que votre nourriture provient d'une source durable, y compris les poissons, l'huile de palme, le sucre, les bananes et autres aliments tropicaux, ainsi que les fruits et légumes biologiques.

  • Vérifiez si votre marque préférée s'engage à prévenir la déforestation.

  • Demandez à votre banque, votre université, votre institution religieuse, etc. si elle investit dans des actions qui protègent la nature.

  • Faites une promenade dans l'une des 250 000 réserves naturelles du monde ! Il n'y a rien de mieux pour se connecter avec la nature.

  • Entamez la conversation ! Dites à vos amis et à votre famille ce que vous faites pour la nature, et partagez votre histoire sur les médias sociaux.


Par Jamison Ervin, Manager, Programme Global sur la Nature pour le Développement, PNUD

https://www.undp.org/content/undp/fr/home/blog/2018/Celebrating-invisible-indivisible-nature.html