22 Mai : la Journée internationale de la diversité biologique

Découvrez le message vidéo pour la Journée internationale de la diversité biologique du Dr. Cristiana Pasca Palmer, Secrétaire exécutive de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique :



Je vous adresse mes salutations en cette Journée internationale de la diversité biologique, qui souligne l’importance mondiale de la biodiversité pour tous les peuples et pour la planète. Aujourd'hui, nous soulignons également l’importance des actions que nous devons tous entreprendre — chaque jour de l’année — pour préserver, restaurer et partager équitablement la nature et les avantages innombrables qu’elle procure aux êtres humains qui partagent cette petite et unique planète qui est notre maison.


Le mot “biodiversité” peut paraître compliqué, mais le concept est relativement simple, tout en ayant une grande profondeur : il signifie la nature toute entière — c’est-à-dire toutes les formes de vie sur Terre, y compris les espèces et les écosystèmes dans leur intégralité.


La biodiversité est l’infrastructure naturelle qui permet toute la vie sur Terre — y compris la vie humaine. C’est la nourriture que nous mangeons – elle est véritablement dans nos assiettes chaque jour. La biodiversité est l’eau que nous buvons, mais aussi l’air que nous respirons. Plus encore, la biodiversité fait partie de nous, car nous, les êtres humains, faisons partie de la nature. Ce n’est donc pas un hasard si nous avons choisi le thème suivant cette année pour la Journée internationale de la diversité biologique : “Notre nourriture, notre santé, et notre biodiversité”. Ceci permet d’attirer notre attention sur les liens étroits qui existent entre la santé, la nourriture et nos milieux naturels. En vérité, sans une nature et une biodiversité en bon état, nous ne pouvons pas avoir des aliments de qualité, et sans aliments de qualité, nous ne pouvons pas avoir une bonne santé – c’est aussi simple que cela.


Malgré son importance cruciale pour la santé et le bien-être humains, notre système d’alimentation mondiale est aujourd’hui de plus en plus défectueux. Et ceci contribue à une véritable crise de santé publique, puisqu’aujourd’hui, la moitié de la population mondiale souffre de malnutrition. A l’heure actuelle, 2 milliards de personnes – dont plus de 160 millions d’enfants – souffrent de sous-nutrition, tandis qu’un même nombre de personnes sont en surpoids ou obèses. Dans le même temps, de façon très regrettable, environ un tiers de toute la nourriture produite est perdue ou gaspillée.

Il est bien démontré aujourd’hui que la façon dont nous cultivons, transformons, transportons, consommons et gaspillons la nourriture est une cause principale de la dégradation des terres, laquelle constitue l’une des principales menaces pour la biodiversité dont nous avons besoin et que nous chérissons.


La diversité des espèces et des ressources génétiques qui sont utilisées pour l’alimentation et l’agriculture a connu un déclin considérable au cours du siècle dernier. Ainsi, à l’heure actuelle, 75% de l’apport énergétique mondial est fourni par seulement 12 espèces végétales et 5 espèces animales.


Au fur et à mesure que la biodiversité poursuit son déclin, il en va de même pour les écosystèmes agricoles et les systèmes de connaissances qui sous-tendent les aliments traditionnels ; ces aliments ont bien souvent une valeur nutritive largement supérieure aux produits alimentaires riches en énergie mais pauvres en substances nutritives qui sont devenus des aliments de base dans des régimes alimentaires appauvris.


Le défi à relever est considérable, mais il existe des solutions et nous savons qu’en entreprenant des actions de grande ampleur, nous pouvons faire face à toutes ces menaces. Les liens entre la biodiversité, les écosystèmes, et les avantages procurés pour la santé humaine sont profondément enracinés dans nos engagements pris à l’échelle mondiale pour mettre un terme à l’appauvrissement de la biodiversité et au changement climatique, et constituent aussi des points de départ fondamentaux pour atteindre les Objectifs de développement durable. Ces liens feront partie des considérations essentielles prises en compte lorsque nous avancerons dans l’élaboration du nouveau Cadre mondial de la biodiversité, qui sera adopté nous l’espérons à la 15ème Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique en 2020, à Kunming.


Il est essentiel de mener des actions intersectorielles et d’obtenir un engagement constant à tous les niveaux de gouvernement et à tous les niveaux de la chaine d’alimentation. Ceci inclut de protéger les terres et les ressources en eau utilisées pour la production alimentaire; de réduire la contamination de l’eau potable; de sauvegarder et restaurer nos paysages agricoles et nos paysages marins; d’appliquer des mesures qui favorisent la production et la consommation d’aliments sains, riches en vitamines et en minéraux; et aussi, de manière cruciale, de soutenir les cultures et les connaissances traditionnelles en matière d’alimentation.


Nous ne pouvons pas faire tout cela seuls ou de manière isolée ; vous avez donc tous un rôle à jouer, en tant qu’individus et consommateurs, et comme participants et défenseurs engagés au sein des nombreuses organisations plus vastes dont vous faites partie – que ce soit votre famille, votre travail, votre communauté locale, votre pays, ou la communauté internationale dans son ensemble.


Je vous invite donc tous à agir, à être un fer de lance de changements positifs, afin de sauvegarder notre biodiversité, et par là même, notre nourriture et notre santé. Vous pouvez enregistrer vos initiatives dans le Programme d’action de Sharm El-Sheikh à Kunming pour la nature et les peuples, en vous inscrivant sur notre site Internet de la Convention sur la diversité biologique.


Je vous souhaite une très bonne Journée internationale de la diversité biologique, en bonne santé. Merci.



En savoir plus : https://www.cbd.int/idb/2019/

Source: CBD

CBSP – Partenariat pour la Conservation de la Biodiversité : Financement durable des Systèmes d’Aires protégées du Bassin du Bassin du Congo - PIMS 3447

CONTACT :

Projet Régional de Financement durable des Aires Protégées du Bassin du Congo: Tél. : (+237) 222 20 08 00 
financeapbassincongo@undp.org

©2018 UNDP Projet Régional de Financement durable des Aires Protégées du Bassin du Congo

(photo principale ©Thomas Breuer) 

PROJET :

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône sociale YouTube

RÉSEAUX SOCIAUX :