CBSP – Partenariat pour la Conservation de la Biodiversité : Financement durable des Systèmes d’Aires protégées du Bassin du Bassin du Congo - PIMS 3447

CONTACT :

Projet Régional de Financement durable des Aires Protégées du Bassin du Congo: Tél. : (+237) 222 20 08 00 
financeapbassincongo@undp.org

©2018 UNDP Projet Régional de Financement durable des Aires Protégées du Bassin du Congo

(photo principale ©Thomas Breuer) 

PROJET :

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône sociale YouTube

RÉSEAUX SOCIAUX :

150 élèves camerounais sensibilisés à l’importance de conservation de la biodiversité

Mis à jour : 29 nov 2018


« Girafes ! Antilopes ! Éléphants ! » lancent en cœur 150 jeunes à la vue des photos de la riche faune du Cameroun. Réunis au Centre Culturel Camerounais de Yaoundé pour une sensibilisation sur l’importance de protéger la biodiversité, ils ont écouté avec attention, ce 7 novembre 2018, l’exposé de Dr. Germain Ngandjui, Expert national (Cameroun) en Stratégies de Gestion & Financement Durable des Aires Protégées pour la composante Cameroun du projet régional Financement durable des Aires Protégées du Bassin du Congo implémenté par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) avec comme partenaire d’Exécution la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC). Dr. Ngandjui a présenté le réseau des Aires protégées du Cameroun de manière interactive à des jeunes issus de trois écoles et collèges de la capitale : le Complexe Scolaire International La Gaieté, le collège international Holy Cross et le collège St Joseph Afanayo-Yaoundé.


« Comment faire pour convaincre les braconniers de ne plus attaquer les animaux protégés ? », ont demandé les jeunes qui se sont montrés très intéressés par la thématique des aires protégées. Ils ont amélioré leurs connaissances sur la grande diversité des écosystèmes du Cameroun et sur la protection et la Gestion durable de la biodiversité dans le Bassin du Congo.


Dr. Ngandjui a fait une description détaillée des aires protégées du Cameroun : « Il existe actuellement 30 aires protégées qui couvrent 8 % du territoire. Les parcs nationaux et les réserves de faune constituent la majorité des aires protégées du pays ». L’expert a aussi donné aux jeunes des exemples très concrets sur la manière dont ils peuvent s’impliquer et s’engager en faveur de la protection de l’environnement et de la conservation de la biodiversité.: « Il est important de toujours avoir le réflexe de conserver la biodiversité et protéger la nature, vous pouvez contribuer à avoir un campus scolaire plus vert en évitant les activités polluantes, en mettant en place du recyclage, en faisant du reboisement et du boisement, en animant des clubs Nature dans vos établissements, etc. ». Ces nombreux exemples ont incité les jeunes à passer à l’action, pour une gestion plus durable des ressources naturelles.


Cette présentation a eu lieu dans le cadre des journées des Objectifs de Développement Durable (ODD) au Cameroun, lors de la table ronde « Engagez-vous pour l’environnement et les Objectifs de Développement Durable ». Deux autres experts des Nations Unies sont intervenus durant cet après-midi entièrement consacré à l’environnement et au Développement durable.


Dr. Marie Laure Mpeck, Coordonnatrice nationale du projet GEF-Small Grants du PNUD, a démontré avec brio le lien entre les Objectifs de Développement Durable et l’environnement, tout en donnant des conseils spécifiques aux jeunes liés à chaque ODD.


Mr. Armand Asseng Ze, Expert national en appui au programme dans le secteur de la Forêt et de l’environnement, a donné de nombreuses informations sur les projets de l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).


Lors de ces deux journées consacrées aux Objectifs de Développement Durable, les visiteurs sont venus nombreux pour s’informer sur le kiosque du Projet régional de Financement Durable des Aires Protégées du Bassin du Congo. L’évènement rassemblait les Agences des Nations Unies et les Organisations Non Gouvernementales qui présentaient leurs activités et célébraient ensemble la promotion et la vulgarisation des Objectifs de Développement Durable.